Les derniers articles

Zazoom > Autres |

le Mind Mapping ou la carte mentale

Article du 9 septembre 2016

Qu'est-ce-que c’est ?


Le Mind Mapping ou représentation visuelle de la pensée a été modélisé dans les années 70 par l’anglais Tony Buzan, mondialement reconnu pour ses recherches sur le potentiel du cerveau.


La carte mentale consiste à représenter l’information de manière spatiale, visuelle et graphique en créant une arborescence dynamique et simultanée, reproduisant la manière dont le cerveau se ramifie en réseau et se connecte en permanence. Le Mind Mapping utilise ensemble les deux hémisphères gauche (mots, logique, détails) et droit (forme, couleurs, espace, synthèse) du cerveau. Les enfants aiment en dire : « je fabrique la carte de mon cerveau qui réfléchit ! ».


Pour quoi faire ?


Cet outil respecte donc le fonctionnement naturel du cerveau mais favorise également la mise en liens des idées, d'où une meilleure attention, réflexion et compréhension. L'enfant organise et mémorise mieux, plus facilement et plus longtemps. La carte mentale permet la mémorisation à long terme et pas simplement pour réussir l’examen car elle utilise les 5 sens, les images, les symboles, l’humour, les couleurs, les dessins, l’ordre, les chiffres...


Quelles applications ?


Finie la tyrannie de l’écriture linéaire et des feuilles multiples pour réviser ses leçons, réaliser une fiche de lecture, préparer une rédaction, un projet d’étude !


Comment la fabriquer ?


1. La carte mentale, c'est une page unique vierge format paysage.


2. Le sujet doit être le plus précis possible, placé en son centre et encadré (ovale, nuage...) pour permettre une coexistence de la vue d’ensemble et des détails.  


3. Les branches sont tracées autour du cœur pour créer l’arborescence d’idées de manière horizontale pour une meilleure lisibilité. Les premières branches, dites principales, portent les thèmes. Les petites branches suivantes déploient les idées se rapportant au thème. Elles sont dites secondaires.


4. Les mots sont des idées clés écrites sur les branches (pas au bout ni dessous) car notre regard est guidé par les lignes et cueille les informations.


5. Les images sont des pictogrammes simples évoquant l’idée pour celui qui réalise la carte. Elles font appel à nos émotions et à nos sens et facilitent la mémorisation. Comme disait Confucius : « une image vaut mille mots. ».


6. La couleur sur les branches provoque des sensations de plaisir et d'esthétique favorisant la mémorisation aussi !


Quel âge pour l’utiliser ?


Dès 4 ans, le parent peut construire pour son enfant de jolies et simples cartes mentales pour repérer les différents moments de la journée, afficher les jolis mots de politesse mais aussi la météo des émotions pour l’aider à reconnaître et exprimer ses émotions.


Dès 7 ans, l’âge de raison pour raisonner comme son cerveau en arborescence et organiser ses devoirs ou même sa fête d’anniversaire !


Pour en savoir plus :


« Apprendre autrement avec la pédagogie positive », d'Audrey Akoun et Isabelle Pailleau aux éditions Eyrolles


« Mind Map : dessine-moi l’intelligence » de Bary et Tony Buzan aux éditions Eyrolles


Logiciel : imindmap.com

Valérie Mirault, formatrice et éducatrice Montessori

Partager l'article