Les derniers articles

Pédagogie active > 0 - 3 ans | 3 - 6 ans |

Les cinq langages de l’amour avec les enfants

Article du 14 mars 2018

Il arrive que des parents témoignent de l’amour à leur enfant… mais qu’il ne se sente pas aimé. Pourquoi ? Parce qu’ils ne parlent pas le même « langage » ! C’est ce que Gary Chapman, docteur en philosophie, conseiller conjugal et Ross Campbell, professeur de pédiatrie et de psychiatrie aux Etats-Unis, ont mis en évidence dans leur livre « Langages d’amour des enfants ».

Pour bien grandir, l’enfant a besoin que de l’amour lui soit témoigné. Cet amour doit être inconditionnel, c’est-à-dire offert indépendamment de ses actes, qu’ils soient bons ou mauvais, et des attentes parentales. L’attention positive n’est pas une récompense, mais un socle sur lequel l’enfant peut s’appuyer pour faire des essais et des erreurs, dans la confiance d’être aimé.
Cinq langages vous permettent de témoigner à votre enfant l’amour qu’il mérite, qu’il attend : le contact physique, les paroles valorisantes, les moments de qualité, les services rendus et les cadeaux.

Le contact physique est fondamental pour le petit enfant, qui a besoin qu’il soit « de qualité », attentionné, lorsqu’il est porté, nourri ou si sa couche est changée. Lorsqu’il grandit, un câlin, un bisou, une histoire sur les genoux, un déplacement sur le dos du parent, une main sur l’épaule ou passée dans les cheveux, un massage… sont autant de manifestations tactiles d’amour auxquelles votre enfant peut être sensible. S’il est malade, blessé, fatigué ou découragé, elles peuvent être d’excellents reconstituants !

Les paroles valorisantes sont ces mots tendres, ces encouragements qui disent à l’enfant.      « Je m’intéresse à toi. » et développent son assurance et son sentiment de valeur personnelle. Antoine, 10 ans témoigne de l’amour de son père : « Après le match, papa me dit que j’ai bien joué et que l’essentiel est de faire de mon mieux. Même si j’ai fait des erreurs, papa est sûr que j’améliorerai mon jeu si je m’applique. ». Ces mots doivent être sincères et justifiés pour être pertinents. Les tout-petits captent les messages encourageants par le timbre de la voix, la douceur de l’expression du visage quand nous nommons leurs efforts ou interprétons leurs ressentis avec empathie. A tout âge, donner des consignes positives pour orienter l’enfant, et pas uniquement des interdictions, et reconnaitre ses progrès plutôt que ses erreurs, l’aide à grandir en confiance.

Les moments de qualité sont ces temps de totale disponibilité que nous offrons à l’enfant. Un moment pour être ensemble avec chacun des enfants, en contact visuel, autour d’une activité ou lors d’une discussion qui vous rassemble. Pierre aime que sa maman prenne un temps pour discuter de sa journée le soir près de son lit avant de s’endormir tandis que Luna apprécie que son papa lui montre comment faire pousser des graines.

Les services rendus sont ces actions que nous faisons pour l’enfant à l’âge où il ne peut pas les accomplir par lui-même : l’accompagnement à la prise du bain ou du repas, la conduite aux activités, l’aide aux devoirs, la réparation de son vélo, la couture de son déguisement... Ensuite, les parents prennent le temps de transmettre ces savoir-faire utiles pour que l’enfant gagne en autonomie et aide, à son tour, les autres. L’enfant qui y est sensible, apprend que servir, aider, c’est aimer.

Les cadeaux en « langage d’amour » sont des dons inconditionnels, c'est-à-dire non utilisés comme moyen de pression : « Si tu te tiens tranquille, tu auras une glace. » ou comme récompense pour un service rendu : « Si tu ranges ta chambre, tu auras un cadeau. ». Les cadeaux sont choisis selon l’intérêt, le besoin de l’enfant et offerts avec amour. Ils ne sont en aucun cas un dû ou un moyen de combler une absence. La présence attentionnée reste le cadeau le plus important. Une petite lettre, un cadeau fabriqué, un réaménagement de chambre sont aussi des présents qui viennent témoigner de votre amour par ce temps consacré à leur réalisation.

Avec un enfant de moins de cinq ans, il est conseillé de lui parler les cinq langages de l’amour. Ils sont nécessaires pour lui assurer une vie émotionnelle stable. Vous pourrez observer s’il a un ou plusieurs registres préférés grâce à la reconnaissance qu’il vous témoigne ou à ce qu’il vous demande… Et aussi constater que ce que vous aimez offrir à vos enfants est en général proche de ce que vous aimez recevoir et renseigne, si besoin, sur les nouveaux langages d’amour à apprendre de vos enfants.


 

Valérie Mirault, éducatrice de jeunes enfants et éducatrice Montessori

Partager l'article